Search

La fondation Anderson Dorilas propose aux Mirebalaisiens leur 1er salon du livre

Sous la férule de la fondation Anderson Dovilas , la ville de Mirebalais accueille du 21 au 28 mars à venir,la première édition de son salon du livre . Cet événement littéraire se donne pour objectifs de faciliter des échanges littéraires entre les auteurs de la ville et d’autres villes dont Port-au-Prince. À peu près une vingtaine d’écrivain.e.s ont déjà confirmés leur présence.

Pour la Rédaction de Eguens Infos culturelles le plannificateur de l’évènement Joselin Jean explicite les étapes de la foire littéraire ,ainsi que les différentes réalisations et perspectives de la Fondation Anderson Dorilas .

Phania Acao: Présentes-nous la Fondation Anderson Dorilas et ses axes d’intervention?

Joslin Jean : Nous sommes une fondation à but non-lucratif évoluant depuis 2012 aux États-Unis. Nous travaillons dans le domaine de la littérature, la culture, l’agriculture, l’éducation et aussi avec des jeunes et adultes.

La Fondation Anderson Dovilas travaille pour l’instant à Mirebalais, simultanément ,nous avons d’autres activités dans différentes villes du pays, dépendemment du groupe sollicitant notre collaboration.

Notre administration prend part à d’autres activités à l’étranger tels: le continent Africain, nous avons une collaboration avec le staff festi-créole au Canada, et la compagnie théâtre créole. Nous opérons Aux États-Unis où se trouve notre siège social à Orlando notamment via des activités : littéraires, culturelles entres autres.

Phania Acao: Faites-nous un listing des activités réalisées en Haïti

Joslin Jean : Nos réalisations sont nombreuses. On peut en énumérer quelques unes :

Nous nous chargeons de payer le frais scolaire d’une quantité importante d’enfants chaque année. Par ailleurs ,nous offrons un programme de Mentorship et d’assistance aux enfants affectés et qui sont en difficultés .

Phania Acao : L’organisation d’un salon du livre à Mirebalais est issu d’un constat, ou d’une proposition?

Joselin Jean : Effectivement, l’évènement vise à placer la ville sur la voie de la littérature et aussi valoriser la culture. C’est à dire encourager Mirebalais à devenir une ville courtisane aux livres et aux choses de l’esprit.

Phania Acao: Le menu et la dâte du salon ?

Joselin Jean: le salon s’ouvrira Du au 21 au 28 mars . La place publique de Mirebalais sera le théatre de grands échanges littéraires le dernier jour de 10h a.m à 5h pm. Les amants du livre pourront s’alimenter en ouvrages de différents sujets.

Des écrivains Seniors dont: Jean Euphèle Milcé, Guy Gérald Ménard, Iléus Papillon, Jean Emmanuel Jacquet, Midaly Auguste, Damx L. François, Jacques Adler Jean Pierre , inema Jeudi seront de la partie . La littérature jeunesse sera au rendez-vous, avec Fedia Stanislas, Darly Renois, Douglas Zamor, Cherlie Rivage, Annivince Jean Baptiste, Kevin Jean Pierre, Anderson Dovilas entres autres.

Des ateliers d’écriture, de lecture ainsi que des séances de formation seront proposés aux acteurs de la chaîne culturelle, y compris les écoliers. Nous invitons la population mirebalaisienne, et les villes environnantes à faire le déplacement pour prendre à cet événement littéraire.

Phania Acao: Projettes -nous une photographie des infrastructures culturelles de la ville de Mirebalais?

Joslin Jean: Nous avons une bibliothèque (Rosalie Bosquet), Boulevard Jean-Jacques Dessalines. Deux centres culturels : -Centre culturel Gawou-Ginou, rue Font-Mombin -Centre socio-culturel de Calussa, route nationale numéro 3, Calussa.

Phania Acao: vous comptez organiser des activités culturelles dans d’autres villes , autres que Mirebalais?

Joselin Jean : Bien sûr, puisque les autres villes de province nécéssitent beaucoup d’activités et d’accompagnements sur le plan culturel.

L’activité principale se fera en un jour , à posteri succèdera des journées de formations et de conférences au niveau des écoles de la ville.

Les talents du département: ( Diseurs,poètes, slameurs entr’autres auront un espace , pour mettre en exergue leurs talents.

Phania Acao: vos attentes et les perspectives après le salon?

Nous n’envisageons pas de résultats rapide. Petit à petit, c’est certain, les gens reprendront goût et accorderont plus d’intérêt aux choses de l’esprit.

Les projets sont nombreux . Nous allons relancer des programmes qui ont été suspendus et nous en viendrons avec de nouveaux plus efficaces et plus durables.

Propos recueillis par Phania Acao.


https://eguens1fosculturelles.com/actualites/la-fondation-anderson-dorilas-propose-aux-mirebalaisiens-leur-1er-salon-du-livre/

2 views0 comments